Au Coeur de Soi
Au Coeur de Soi

        18 Vertus pour une vie plus belle

Comment bien vivre et devenir meilleur ?

Découvrez dix-huit Vertus qui vous aideront à vous élever au-dessus du quotidien et à donner du sens à votre vie.

*Choisissez  chaque semaine ou chaque mois une Vertu à travailler. Pensez-y chaque jour : pour vous en souvenir, notez le mot dans votre agenda. Essayez de repérer comment cette  vertu se manifeste dans votre vie et comment vous y réagissez.

*Commencez par le premier’ ‘’Sérénité’’, et passez-les tous en revue dans le bon ordre. Après le dernier ‘’Pureté’’, recommencez. Ce qui ne veut pas dire qu’on revient à la case départ : on s’appuie sur la réflexion et les prises de conscience de la première série. La seconde constitue une nouvelle expérience où l’on fait d’autres découvertes. C’est un sentier sinueux vers la lumière et la lucidité.

*Pour une meilleure analyse, tenez un journal : quel sens donnez-vous à cette Vertu ?, quelles situations vécus ont fait éco à ce thème ?, quelles Vertu vous demande plus d’efforts et pourquoi ?

*Gardez toujours à l’esprit que les ‘’Vertus’’ sont axés sur le positif, la connaissance de soi et la prise de conscience et pas du tout sur ce que vous faites de bien ou de mal.

1) Sérénité

Calme, acceptation, sentiment de paix : tout commence par un instant de sérénité. Plongé dans cet état, l’esprit est tranquille, rien ne trouble la pensée. La Sérénité, c’est un étang par un jour sans vent, à la surface lisse comme un miroir, dont on peut voir le fond en s’approchant.

2) Régularité

La Régularité est la base de la pratique spirituelle, c’est la meilleure façon d’apaiser un esprit agité. Les habitudes tracent leur sillon, tel le passage du temps sur une meule polie. Il faut du temps, mais une fois le sillon tracé, on fait les choses sans y penser et sans effort. Levez-vous toujours à la même heure, méditez à heures fixes, prenez chaque jour un moment pour réfléchir à votre journée. Et savourez-le.

3) Absence de vanité

Des fleurs fanées, des toiles d’araignées, de la peinture écaillée, notre corps qui vieillit et qui change…. Etes-vous capable de voir la beauté de tout cela ? Qu’est ce qui est beau, qu’est ce qui est laid, Et pourquoi ?

Mais la vanité ne porte pas que sur la beauté. L’absence de vanité, c’est aussi dépasser l’égo. Nous avons tellement tendance à tout ramener à nous-mêmes ! Un ami nous raconte ses vacances, nous répondons : « Ah oui, moi aussi je sui allé là-bas ! »Un autre nous dit qu’il a des problèmes : « Moi, c’est pire ! » Cessez de comparer. Pensez plutôt : « Je l’écoute. J’entends ce qui est bon dans tes paroles » ; qu’il s’agisse d’apparence physique ou de vécu intérieur, l’absence de vanité libère de la place pour la relation, la compassion et pour l’amour.

4) Sincérité

Sincérité, franchise, authenticité. Cette Vertu a l’air simple. Cependant, parler et agir en accord avec ce que l’on pense, désire et ressent n’est pas si facile. Mais c’est possible. Si quelque chose vous dérange, dites-le avec franchise et respect. Soyez sincère, y compris envers vous-même. Nous nous faisons volontiers passer pour meilleurs que nous sommes, nous aimerions tellement l’être ! Posez le masque, reconnaissez vos erreurs et vos particularités. Apprenez à vous accepter. C’est la voie de l’apaisement.

5) Simplicité

Etre simple, c’est revenir à l’essentiel, faire des choix et poser des questions. Quelle est la chose la plus importante que vous comptez faire aujourd’hui ? Faites-en votre priorité. Le reste viendra automatiquement. Privilégiez la simplicité, la clarté. Accordez de l’attention et des soins à ce qui est réellement essentiel pour vous, acceptez de ne pas pouvoir tout faire en même temps. Telle est la beauté de la simplicité : elle nous ramène à l’essentiel.

6) Honnêteté

Honnêteté : il s’agit d’être crédible, digne de confiance. N’exagérez pas, ne déformez pas la réalité, ne vous contredisez pas. Est-on crédible lorsqu’on dit une chose et qu’on en fait une autre ? Non, évidemment. Si quelqu’un vous demande un service et si vous n’avez pas envie de le rendre, vous pouvez répondre honnêtement. Proposez de le faire un peu plus tard, ou dites franchement que vous ne pouvez vraiment pas. Encore une petite chose : pour être sûr de tenir vos engagements, réfléchissez avant de promettre.

7) Equanimité

Ce joli mot est synonyme de flegme, d’égalité d’humeur. Ne laissez pas la vôtre dépendre des circonstances. Après la pluie, le beau temps, et après le beau temps, la pluie. Essayez d’apprécier la pluie autant que le soleil, de traiter vos ennemis comme vos amis, de vous brosser les dents avec autant d’attention et de plaisir que si vous cueilliez des fleurs. La tristesse fait partie de la vie. La joie aussi. Préservez votre équilibre. Restez aimant et ouvert, quoi qu’il arrive.

8) Constance

Savoir se concentrer sur un objectif à atteindre : une qualité indispensable et extrêmement puissante pour structurer son temps et sa vie. Impossible si vos pensées et vos émotions se bousculent au gré des circonstances. Quel est votre objectif ? Découpez-le en petites étapes et concentrez-vous, instant après instant. Osez aussi réfléchir à votre but ultime. A la fin de votre vie, quel chemin aimeriez-vous avoir parcouru ? Quel genre de personne vouliez-vous être ? Y être-vous parvenu ?

9) Impassibilité

Pourquoi s’énerver à propos de choses tout à fait prévisible ? Les embouteillages le matin pour aller au travail, les enfants qui ont toujours besoin de nous quand nous sommes occupés, la caissière débutante qui nous fait perdre du temps ! Il y aura toujours quelque chose qui coince. La bonne nouvelle, c’est que vous le savez ! Alors, tenez-en compte, prévoyez du temps en plus, et acceptez. Vous y gagnerez l’impression de maitriser la situation et de vous énervez beaucoup moins.

10) Adaptabilité

Flexibilité, souplesse. S’adapter à la situation, suivre le courant. De quoi a besoin cette situation ou cette personne ? Offrez-le-lui ! La grande question, c’est naturellement : jusqu’où s’adapter ? Jusqu’où se conformer à la norme ? La capacité d’adaptation n’exclut pas la connaissance et le respect de ses limites. Vous n’avez pas à vous adapter à quelque chose que vous désapprouvez. Vous pouvez dire calmement : « Cela ne me plait pas, j’arrête là », sans porter de jugement. Le roseau plie, mais ne rompt pas.

11) Humilité

De celle qu’on ressent face à un paysage grandiose ou devant la beauté d’une toute petite fleur. Soyez conscient d’être un maillon de la chaine cosmique, un élément de la nature. Est-ce la soumission ? certainement pas. Personne ne vous est inférieur, vous n’êtes inférieur à personne. Considérez-vous comme un serviteur du divin. Le divin présent chez l’autre, mais aussi en vous.

12) Ténacité

La vie n’est pas une autoroute, c’est une quête spirituelle, un sentier sinueux, un chemin semé d’embûches, où il faut gravir des routes de montagne, prendre des chemins de traverse, choisir une direction à chaque carrefour, où l’on se perd, où l’on trébuche, où l’on se relève. Toutes ces péripéties font partie de la vie et sont autant d’occasions de cultiver la ténacité. Ne perdez pas de vue votre objectif, vous serez moins vite désarçonné. Ne vous laissez pas décourager par les déceptions, qu’elles viennent de l’extérieur ou de vous- mêmes. Soyez fidèle à celui ou celle que vous êtes, mais aussi à celui ou celle que vous voulez être.

13) Intégrité

Cette Vertu permet de donner de la cohérence à sa personnalité. Etre intègre, c’est être en accord avec soi-même à tous les niveaux de son caractère. Vos paroles et vos actes sont empreints d’amour et d’honnêteté parce que votre boussole intérieure vous aide à garder le bon cap. Chacun a son propre ressenti de l’intégrité : à quels moments vous sentez-vous intègre ? C’est une vertu intérieure dont l’effet se voit à l’extérieur, quand les actes sont en accord avec les paroles.

14) Noblesse

Après les Vertus précédentes, celui-ci coule de source : la noblesse d’âme, c’est voir le positif en l’autre. Préservez-vous de la mesquinerie, des médisances et de l’hypocrisie. Ne vous plaignez pas sans cesse des erreurs et des défauts d’autrui. Soyez bienveillant, respectueux, encouragez et félicitez ceux qui vous entourent. En commençant par vous-même, d’ailleurs. Montrez l’exemple. Noblesse oblige.

15) Magnanimité

Ce n’est pas un hasard si la magnanimité est l’une des dernières Vertus. Rien n’est plus difficile que de prendre de la distance par rapport au mal qu’on nous a fait : pardonnez, juger l’acte mais pas la personne responsable. Cela demande du temps et des efforts, mais c’est bienfaisant : cela aide à se guérir soi-même.

16) Charité

Pourquoi avoir placé la charité à la fin ? Il est facile de faire un don à une organisation caritative. C’est qu’il ne s’agit pas seulement d’argent, de biens matériels dont on peut se passer aisément, mais aussi d’acte d’amour, d’attention, d’aide, de ce dont l’autre a réellement besoin. En êtes-vous capable ? Lorsqu’on donne par amour, peu importe comment notre don est reçu. L’inverse est vrai aussi : lorsqu’on vous offre un cadeau, recevez-le avec gratitude, qu’il vous plaise ou non ; c’est l’intention qui compte.

17) Générosité

Etre généreux, ce n’est pas simplement donner, mais le faire de bon cœur, avec largesse, c’est vivre à la fois l’amour, la noblesse et la magnanimité. Considérez-vous comme le gérant de vos biens, et non comme le propriétaire ; il vous sera plus facile de les offrir à ceux qui en on besoin. En matière d’amour, d’attention, d’affection, vous êtes une corne d’abondance, vous êtes inépuisable. Plus vous en donnerez, plus vous en recevrez.

18) Pureté

Et voilà : vous êtes venu chercher le divin et à la fin vous vous retrouvez en train de faire le ménage. En effet, les sages affirment que notre environnement aussi doit être propre, purifié. Essayer de voir dans cette occupation ordinaire un acte d’amour, un exercice de concentration, sans avoir à l’idée de devoir recommencer demain.

La pureté englobe tous les aspects des autres Vertus, tout comme la lumière blanche est composée de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Prenez-le comme une métaphore : si les vitres sont propres, on y voit mieux, en transparence ; à travers soi, on voit le monde.

 

Texte : Anne Wesseling

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AU COEUR DE SOI - 2015